Ecole de Moratandi

Publié le par Amaury

Ce jeudi soir nous sommes enfin allés visiter une école du soir locale dans un tout petit village au sud d'Auroville. Les filles (Emilie et Nelly) avait déjà eu l'occasion de la voir car leur ancien prof de yoga de Sadhana Forest est celui qui la gère.

Nous sommes donc arrivés un peu après le début du cours, vers 18h20, c'était une surprise pour tous les enfants et  Palani, le professeur de Yoga et l'instituteur de l'école. Il y avait bien une quarantaine d'enfants, en tout ils sont 82 inscrits. Les petits étaient en cours à l'intérieur de la hutte, et les plus grand à l'extérieur en train de profiter des derniers rayons du soleil en faisant leurs devoirs.
A notre arrivée les petits et les grands étaient tous agités, "what's your name ?"good name !" ... Comme les filles  l'avaient prédit, notre visite a beaucou perdurbé le cours mais Palani était très heureux de nous voir.

 

Les plus petits parlaient peu anglais, ils récitaient l'alphabet tamil, nous montraient leurs cahiers, nous avons chacun reçu une fleur de lotus en signe de bienvenue. La classe était ni plus ni moins qu'une hutte en feuilles de palmier tressées sur le toit et quelques une sur les cotés. Elle devait faire 3 mètres sur 5 avec du béton au sol sur lequel les enfant s'asseyaient avec leur cahier et leur crayon sur les genoux. 2 tubes fluorescents éclairaient l'intérieur, et un était placé dehors.

Des français, installés à Auroville depuis plusieurs mois sont arrivés peu après. Ils nous ont parlé de leur projet pour cette école et commence samedi des travaux d'agrandissement et de réparation du toit.

De notre côté nous nous sommes renseignés auprès de mon entreprise pour un système d'éclairage à l'énergie solaire car nous nous sommes rendu compte que lors de coupure de courant la classe ne pouvait avoir lieu et que de surcroit la lumière extérieur ne suffisait pas à éclairer tous les élèves. Carsten nous a alors parlé d'un organisme allemand qui avaient développé ce projet dans 5 écoles autour d'Auroville et à qui il restait apparement des fonds. Je vais donc en parler à Carsten pour voir s'il n'y aurait pas moyen de refaire l'installation de l'école.


Voila donc une partie de la classe, la tache au milieu c'est Emilie et Nell passerait presque pour un caméléon sur la gauche, les rajous faisant un peu défaut.


A la fin des cours des petits, Palani nous a conduit à sa maison dans laquelle il vit avec son oncle et sa tante. Une maison toute petite, basse, en béton avec 2 pièces. La maison à elle même devait être aussi grande que ma chambre ici et bien plus basse.
Palani est parti nous acheter des pommes et des raisins, la pomme ici est très chère, 18Rs pièce alors que la banane ne vaut rien. Il nous a aussi présenté sa grand mère, elle ne parlait pas du tout anglais et était atrocement maigre. Elle devait avoir plus de 70 ans Palani en ayant déja 30.
Nous ne savions pas du tout comment nous comporter, refuser les pommes alors que lui insistait ? j'ai proposé mon siège à sa grand mère elle a préféré peiner à s'accroupir par terre. C'était à la fois très interessant, nous sentions qu'ils étaient très intrigués et contents de nous recevoir. Mais de notre côté nous n'étions pas très à l'aise.

Nous avons du ensuite reprendre le taxi que nous avions réservé peu de temps après pour rentrer à Auroville.

Publié dans Visites

Commenter cet article

semper 02/08/2008 22:43

L'humanité, c'est de penser qu'on a peut être les moyens de faire quelque chose d'utile pour autrui, même si cela parait dérisoire. Et de tenter de s'y employer, juste comme ça, simplement, à l'occasion.
Bravo.

maman 02/08/2008 00:00

Trop génial et tellement authentique !!!
Ils sont tous beaux ces petits enfants, et tellement peu exigeants : ça laisse rêveur ....