Journée à Pondi

Publié le par Amaury

Ce samedi 12 Juillet nous sommes partis tôt le matin pour Pondichéry. L'horaire du bus de 8h30 étant décallé le samedi nous avons raté notre moyen de transport gratuit pour aller en ville et avons du utiliser le taxi pour 150Rs (>2€) J'ai pu faire plusieurs vidéos très représentatives avec mon camescope mais je n'ai pas le cable pour le raccorder, certains pourront venir la voir à mon retour .
Dès notre arrivée nous sommes allé voir l'Ashram de Sri Aurobindo, un penseur et poète Indien ayant eu un rôle essentiel dans la fondation d'Auroville avec la Mère qui était sa "compagne spirituelle". Il n'était pas autorisé de prendre de photos lors de cette visite, en revanche après quelques minutes de marches nous sommes arrivés au temple tamoul où se touve l'éléphant de Pondichéry. Et là les photos et vidéos n'ont pas cessé. En voici un aperçu. NB: je n'accepterai aucun commentaire sur ma tenue de touriste de base. Tous mes habits sont partis au "pressing" mardi et je ne les ai toujours pas récupérer.




























Nous nous sommes ensuite dirigé vers un bar restaurant, boire des jus de fruits frais. Un lieu bondé de monde, il n'était pourtant que 10h45. C'était malgré tout un excellent endroit pour fuire la chaleur extérieur à l'abri de la climatisation.

Puis nous nous sommes orienté vers la rue principale que nous avions emprunté Nelly et moi 2 jours après notre arrivée. L'approche était complètement différente de la première fois. En plein jour, avec des endroits où aller ... on a toujours été autant solicité si ce n'est plus car Emilie et Nelly n'arrivaient pas à se défaire des vendeurs embullants et achetaient colliers, bacelets, flutes, tambours... Nous avons d'ailleurs revu le vendeur qui nous avait orienté vers un magasin 2 semaines plus tôt. Il ne nous avait pas oublié et est revenu à la charge avec ses tam tam. "My friend, tu vas bien m'échanger ton bracelet contre mon tam tam". "My friend, achètes moi un tee shirt". Il avait détecté les bons pigeons, Nelly lui a redonné aujourd'hui 50 roupies sans rien lui acheter. Ici lorsqu les Indiens donnent aux mendiants, c'est 1 ou 2 roupie(s).

Voici quelques photos de l'ambiance de la ville. Ajoutez aux images des odeurs nauséabondes et un vacarme de voitures, klaxon, et voix et vous serez en Inde. J'ai aussi des vidéos mais j'ai un problème pour les héberger pour le moment.
Pour ce marché de poisson multipliez les mauvaises odeurs par 5 et rajouté 1 kilo de mouches au metre carré.


















Nous avons manger le midi dans un restaurant Indien mais je garde mes commentaires pour un prochain article sur la nourriture. il devrait arrivé très prochainement.



Il n'y a apparemment pas énormément de sites à visiter sur Pondi, pas d'architectures particulière, ni de sites touristiques. Mais nous avons beaucoup piétiné dans la foule pour faire les magasins et visiter les deux quartiers de Pondi. Le quartier Blanc, des français et le quartier Indien dans lequel nous avons passé plus de temps. La différence est relativement frappante, au niveau de l'architecture et de l'affluence des personnes  nettement plus marqué coté Indien.

Cette deuxième approche de Pondi était nettement plus agréable que la précédente. Nous sommes rentrés ce soir vers 19h30 avec des images plein la tête et pour ma part les jambes douloureuses. En tout cas mon objectif de la journée était rempli, m'acheter de nouvelle tongue car les chaussures fermée me devenait insuportable. Petite anecdotes, lorsque nous avons voulu partir de Pondichéry, nous nous sommes risqué à demander à un taxi local qui nous a annoncé 450Rs (7€) pour aller à Auroville alors que la compagnie Aurovilienne le facture 150 (2,3€). Nous avons donc préféré les appelé et attendre.

De plus, Nelly et Emilie m'ont apprit aujourd'hui qu'elles avaient avancé leur vol de retour au 13 Aout CENSURE, ce qui veux dire que je devrais passer les 32 heures de mon trajets retour SEUL. Au dernière nouvelle, les batteries d'ordinateurs ne permettent pas de tenir aussi longtemps, il va falloir trouver autre chose...




Publié dans Visites

Commenter cet article