Dimanche 6 juillet

Publié le par Amaury

Cette journée commence par un petit déjeuné en terrasse tous ensemble dont voici les photos.



Nous sommes ensuite rendu à notre rendez vous avec le Matrimandir pour visiter l'intérieur de cette énorme boule.
La visite à duré 45 minutes et était très intéressante. Voici donc ce que j'ai retenu, sa construction à débuté en 1973 d'après les idées qu'a eu la "Mère". Le matrimandir doit normalement être terminé cette année, mais les jardins restent à faire. Le chiffre qui prédomine dans le Matrimandir est le 12, symbole de la perfection d'après la mère. 12 colonnes de marbre blanc, 12 murs de marbres blanc également, 12 salles de méditation appelées pétales, 12 jardins... La forme de l'oeuvre représente une boule en or qui jaillie de la terre, d'ou les pétales qui représente les éclats de terre qui se sont écartés pour laissé passer la boule.

L'entrée est Majestueuse, on s'enfonce dans la terre via une pente dans laquelle on quitte ses chaussures, puis on monte quelque marches à partir desquelles on ne doit plus parler. On rentre dans une antichambre où on nous demande de mettre des chaussettes blanches. Puis commence la montée. la lumière est douce car les murs sont tous blanc. On arrive donc dans la moitié inférieur de la boulet, pas un bruit. puis on monte sur un passerelle recouverte de moquette blanche qui longe la paroie de la boule et nous conduit jusqu'à un salle également blanche mais où la lumière est plus douce. Au centre, la plus grosse boule de cristal du monde de 70cm qui diffuse  une petite lumière grace à un faiseau de lumière concentré au sommet de la boule. Des tapis blanc sont disposé autour de la salle. Chacun s'assoit dans le silence et pendant 15 minutes nous avons admiré. Tout le monde avait le regard orienté vers le boule dans laquelle on pouvait voir les personnes se trouvant à l'opposé mais à l'envers.
Le moindre gargouilli de ventre s'entend. On suppose même qu'une personne s'est endormie.

Lorsque l'on ressort, on ose plus parlé, même Nelly qui à pourtant un sacré débit. On visite les jardins, l'urne où se trouve la terre des 124 états réunis lors de la création de la ville. Au milieu des jardins se trouve un arbre impressionnant. Un gros tronc central et il a la particularité de faire tomber des liannes qui ensuite prennent racine et deviennent à leur tour des troncs.

A notre grand regret les photos sont interdites, même de l'extérieur du Matrimandir. Ce n'était pourtant pas le cas avant mais nous n'avons rien pu faire. J'en ai donc trouvé sur Internet qui sont assez représentatives.

Voici donc le Matrimandire et l'arbre géant.


La salle de méditation



Les filles sont ensuite parties faire leur bagages pour rentrer à Sadhana Forest.



Publié dans Auroville

Commenter cet article

Ice 07/07/2008 21:01

Autant pour moi pour "la boule de verre" !!! Je voulait dire cristal !!! C'est la plus grande du monde en plus, alors Auroviliens, pardonnez mon offense...

Ice 07/07/2008 20:52

Terrible la salle de méditation, çà fait temple antique genre invocation des Dieux façon "5eme Elements". La photo avec le rayon de lumière sur la boule de verre, c'est terrible !!!
Et pour les coupures de courant, bien venu dans notre quotidien, aux Antilles c'est la même galère.

Fabien 07/07/2008 17:11

Merci pour ces descriptions Amaury ! D'ici, tout cela semble assez fou. Je me demande si ce voyage ne va pas influer sur ton caractère...

Drôle aussi, ta soirée lecture du samedi 5 juillet :-)