Semaine 27 (suite)

Publié le par Amaury

Aujourd’hui Carsten est parti pour une visite d’affaire au Bangladesh jusqu’à lundi soir ce qui m’a permis de parler avec ma collègue. En fait lorsque le patron n’est pas là les souris dansent. C’est vous dire que le rythme est encore plus léger. Comment cela s’illustre-t-il ? C’est bien simple les ouvriers se retrouvent dehors sur la terrasse à l’abri du soleil. Certains ne viennent même pas au travail, c’est le cas de l’informaticien qui serait pourtant bien utile pour mon travail et pour faire qu’Internet fonctionne.

En fait Carsten à la réputation d’être un patron ultra cool, et ce n’est pas quelque chose de courant ici. Il ne faut donc pas faire de généralité. En tout cas il me laisse 3 jours sans instruction ni même travaille à faire. Mais ici les personnes admettent qu’elles n’ont rien à faire, elles s’ennuient. Dawn, a collègue m’a confié qu’ici on ne va pas voir son collègue pour demander s’il à besoin d’aide. Chacun son travail c’est la culture, et si tu n’a rien à faire, et bien tu fais rien.

Je me suis un peu plus renseigner sur le travail en Inde en général. Les gens doivent travailler 8 heures par jours, donc être présent 8h30 si repas le midi. Ils travaillent donc du lundi au samedi, à ce sujet je ne travaillerai pas les deuxièmes samedis du mois. C’est la politique de l’entreprise. En claire ils travaillent près de 210 heures par mois. Les conditions sont un peu plus souples et légères pour les grosses entreprises informatiques des grandes villes.

Les indiens ont 28 jours de congés, sont décomptés les 12 samedis, ils leur reste 16 jours. Il existe en Inde beaucoup de jours fériés, ils sont soit à l’échelle nationale, soit au niveau de chaque état d’Inde, ou encore au niveau local. Les Indiens doivent choisir 12 jours fériés en sachant que la majorité d’entre eux se trouve après septembre.

Toujours pour répondre à vos questions dans les commentaires :
Je n’ai à ce jour toujours pas vu les interviewés du reportage « vodeo » alors j’ai demandé de leurs nouvelle à mon patron qui je le rappelle connait un paquet de monde.

Pour ce qui est de Wazo, le « Novo Punky », celui qui nous a certainement le plus marqué, Carsten m’a informé qu’il avait été exclu de la communauté car son discours était jugé « fou », c’est le moins que l’on puisse dire. Il est peu être rentré depuis, mon maitre de stage n’était pas capable de me le dire.

Paul Vincent s’avère être une célébrité nationale. Il parle couramment le tamil et est donc très reconnu. Il tourne même dans des films locaux. Il est donc un peu le porte parole de la communauté car il s’exprime facilement et donne une bonne image, en revanche tout le monde n’adhère pas à son discours.

Johnny est d’après Carsten une personne qui a le plus les pieds sur terre, je rappelle que Johnny s’habille en jupe, nettoie son linge avec ses pieds …

Mais des gens originaux il n’en manque pas à Auroville, on sent des racines hippies.
J’ai entendu hier à la cantine une conversation entre deux français qui méritait d’être cité dans le reportage. Il s’agissait d’une femme installé à Auroville depuis 90 et d’un nouvel arrivé depuis quelques mois. Je n’ai pas voulu me mêler de la conversation car elle tournait beaucoup autour de la spiritualité et que cela ressemblait beaucoup à de la philosophie.

PS : Je viens de m'apercevoir ce soir que je suis finalement très bien loti puisque mes amies qui sont actuellement dans une association pour la reforestation à Auroville connaissent des conditions affreuses. Elles doivent vivre à 100% écolo. Pas de dentifrice mais une poudre infecte, pas de gel douche mais un savon puant, pas de lit, un cabanne en paille pour dormir en étant non protégé des rats et serpents, vaisselle à la cendre ... Je passe le détail des toilettes, la douche, le tout pour payer 3000 Rs de nourriture végétalienne.


Commenter cet article

Ice 04/07/2008 15:43

Effectivement tu n'es pas le plus mal lotis. A te lire je te sent moyennement emballé par l'idéologie Aurovillienne ! Trop de flegme à ton gout.
Continu tout de même à prendre le meilleur de cette expérience unique, et n'oublie pas: tu es en Inde, rien que pour cela le voyage vaut le coup !!

A très vite Amaury Jones :-P