Auroville : la communauté

Publié le par Amaury

Lorsque l’on arrive à Auroville il faut se faire enregistrer auprès du Town Hall qui vous fournit une Guest Card (Cf photo).

Il est conseillé d’ouvrir à ce moment un compte avec lequel on peut payer dans tous les magasins de la ville. La notion d’argent devait être bannie de la communauté mais cela n’a pas duré et malgré tout aujourd’hui peu de magasins acceptent l’espèce.
Nous nous sommes d’ailleurs rendus dans un commerce loin du fonctionnement de nos supermarchés. Comme dans la plupart des endroits publics on y retire ses chaussures. Quelques étagères, le reste par terre. 3 frigos, un bac à surgelés et un banc en guise de tapis roulant, le ticket est manuscrit : stage en merchandising à pourvoir ! Les prix sont relativement bas, sauf certain produit comme l’huile d’olive que l’on trouve à plus de deux euros la fiole de 25cl. Apparemment les gens y achètent au jour le jour. On trouve relativement de tout mais peu sinon pas de choix, pour les rasoir c’est Gillette 7 O’Clock soit 15 ou 20 ans de retard si ce n’est plus.

A Auroville on se déplace surtout en mobylette, scooter, moto et quelques courageux à vélo (c’est mon cas mais pas par choix)ou à pied. Encore vu aucune voiture mais je sais qu’il y en a car l’entreprise en à une.

Ce midi nous avons emprunté un scooter pour deux et nous sommes rendu avec Carsten mon maitre de stage à la cuisine solaire qui est la cantine communautaire. Repas typique autour de 1€ à volonté mais généralement tout le monde rend son assiette vide. C'est la politique Auroville : Juste ce dont on à besoin. Personnellement je n'ai pas trop aimé le repas, et je pense perdre plusieur kg. Crudité en entrée, pates épinard, plat typique Indien bien épicé et yaourt bizarre sans sucre, donc bien acide et franchement pas présentable. Le tout accompagné d'une boisson sucré au gout inconnu. Le principal est de se nourrir.

La bas nous avons pu voir les ethnies présentent, nous estimons à 40% la part des personnes de type européen. Tout le monde y parle ll'anglais, jeunes comme plus agés, et beaucoup se connaissent. Mon maitre de stage estime connaitre près de la moitié des 2000 habitants, il est Aurovillien depuis 15 ans.

Des photos d'Auroville arriverons plus tard, voici une habitation et une entreprise.


Publié dans Auroville

Commenter cet article

adeline 27/06/2008 16:37

coucou!!
sympa les baraques!!
ton yaourt pas bon ça serait pas du lassi? et ouah c'est le grand luxe ton appart, c'est chouette!!! j'espere que tu vas t'y plaire! profites en bien petit veinards! bisous